Ce que nous faisons en ce moment

Grégoire boude tout le matériel Montessori, toute la vie pratique… totalement! Il n’y va jamais (depuis plusieurs semaines), n’est pas attiré, n’est pas intéressé. Son désintérêt me fait penser que cela ne doit pas encore être le moment. Ce n’est même pas juste une question de « dépassement de soi pour s’y mettre », non, même en s’y mettant il n’a aucune volonté de faire quoique ce soit, ni de poursuivre…
Maintenant qu’on lui a installé un joli coin Montessori avec tout son matériel, il n’en veut plus… mais attendons (je ne sais pas combien de temps, et armons nous de patience…)
Du coup j’ai arrêté toute « pression », je le laisse vivre sa vie, ce qui lui va très bien… Pour l’instant il est heureux avec toutes les découvertes et activités du jardin (où il passe 80% du temps… et surtout aux horaires peu habituels: cela peut être 7h du matin…) ainsi qu’avec les nombreuses activités dans la maison.
Heureusement il y a beaucoup de vie pratique dans une maison et Grégoire est heureux de pouvoir y mettre la main. Je ne me gène désormais plus de le laisser tenir le mixer pour nos laits aux fraises ou à la banane ou encore pour tenir le fouet électrique lorsqu’on prépare un gâteau…
Ce matin j’ai déballé un broyer que j’avais acheté en vue de broyer nos coquilles d’œufs vides et qui se décomposent tellement mal au compost si on les laisse entières. Cela sera dès lors une activité pour Grégoire, qui, m’ayant vu à peine broyer le premier œuf, voulait m’arracher l’outil pour se mettre à la tâche…
Il est concentré, attentif et calme… tout ce qu’on recherche dans les activités Montessori… avec la seule différence que ce n’est pas dans la « classe » qu’on le fait, mais dans le cadre de la vie quotidienne. C’est avec l’adulte que l’enfant apprend au mieux… laissons le suivre alors l’adulte…

 

 

 

 
Apparemment, les versées l’attirent, mais pas sous le format de plateaux montessoriens, j’ai donc jonglé un peu avec ce que j’avais sous la main et cela a donné: un bac avec de la semoule et couscous mélangé et divers contenants, cuillères etc pour qu’il puisse remplir, vider, verser, tamiser (eh oui, la semoule passe, mais pas le couscous…). Grégoire était occupé pendant presque 1h, chose qui n’est plus arrivé depuis trèèèèès longtemps. Je focalisais trop sur « le matériel vie pratique et sensoriel », mais visiblement ce n’est pas encore cela qui répond à ses besoins. C’est toujours et encore la vie pratique « de la maison » qui le capte. Très bien, j’ai bien enregistré la leçon et on va continuer sur cette voie…

Et dans le jardin, ça pousse! Cette semaine nous avons récolté avec Grégoire les premiers radis! Grégoire était très content de « l’exploit »… enfin il a vu ce que ça donne quand on arrose régulièrement….
D’ailleurs, ce week-end je lui ai expliqué qu’il faut toujours du soleil pour que les plantes, les framboises, les légumes etc poussent…. et depuis, dès qu’il voit une framboise ou fraise rouge il me dit « ah Maman, le soleil était là… »

PARTAGER :

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Familledanslalagune

    merci pour ces réflexions ! J'ai noté aussi le besoin qu'à Elina de donner du sens aux activités : un plateau de versés qui l'attirait plus petite, ne va plus l'attirer alors que faire des versés en cuisine, elle aime beaucoup.

  2. 2
    Anonyme

    Ohlala, ici aussi Elliot boude la salle d'activité, comme pour toi il préfère faire des versés en cuisine, découvrir et non s'installé à sa table et faire.
    Alors j'ai laissé tombé et on vie notre vie au quotidien.

  3. 4
    Anonyme

    merci! vous me rassurer… ici Anaëlle boude aussi toutes ses activités mais elle est plongée dans le monde de bébé…. elle allaite sa poupée, la change, la couche, lui raconte des histoires…. bref je m'oblige à destresser et faire attention à ne pas la forcer à quoique ce soit… chaque chose en son temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *