De retour de formation…

Une fois de plus, j’ai passé une semaine en formation Montessori à la Source. Ce fut  la première fois que j’y vais sans famille. Si l’avant départ m’était difficile, une fois dans le train, j’étais vraiment toute contente. C’était ma première fois depuis que j’ai des enfants, que je suis toute seule en voyage. J’avais du mal à m’imaginer sans enfant sur mes genoux, sans enfants dans les bras, sans enfant tout court.
Mais, contre toute attente, on s’y fait très bien et on y prend goût! 
C’est tout autre chose de pouvoir y aller sans enfants. On voit les autres filles du stage beaucoup plus, on échange plus, on rigole plus. Tout est plus! 
Pouvoir continuer la journée avec les autres après le cours de l’après-midi était vraiment top! J’ai gouté au plaisir de dormir dans un mobil-home avec deux autres mamans d’Alsace (et oui, dans ce stage, on était 5-6 personnes venant d’Alsace) et on a papoté jusqu’à tard (ou tôt…) la nuit.
Le dernier soir nous sommes allées à Aix avec un petit groupe de filles. Sous un soleil chaud, nous avons flâné dans les rues jusqu’à ce qu’on trouve un petit resto sympa et à notre goût. On a fait le plein de la lumière très particulière de cette ville aux milles couleurs ocre, jaune et orange… Marcher seules- sans petits nous a toutes fait un bien fou! On se sentait comme des jeunes filles…
Il était aussi très agréable d’être dans un groupe plus restreint par rapport aux premiers niveaux où nous était très nombreuses. On connaît mieux les gens, on fait plus connaissance, c’était chouette!
La progression en calcul était le principal (et quasiment le seul) objet du stage. Et je crois que l’ ingéniosité de Maria Montessori réside dans le matériel mathématique. C’est d’une simplicité extraordinaire et tout devient clair! Je n’étais pas une lumière en maths, même si je les aimais bien, mais là, c’est quasiment devenu l’amour fou! Vraiment quelle chance de pouvoir apporter les maths à ses enfants avec ce matériel! Les enfants bien-sûr ne se rendent pas compte de leur chance et de l’ingéniosité du matériel, pour eux ils ont l’habitude de le manipuler et le trouvent « ordinaire ».
Voilà, voilà, maintenant je suis (à nouveau) dans la fabrication de matériel… mais j’aime ça et j’ai déjà hâte de retourner me former (toute seule de préférence…)!
Merci aux deux filles de mon mobil-home qui ont été geniales. On a passé de superbes moments toutes les trois!
Mes hommes à la maison se sont autant amusé que moi. Toutes les sorties que nous n’avions pas encore faites, ils les ont fait en une semaine (château du Haut-Koenigsbourg, volerie des Aigles, montagne des Singes) et ils se sont fait inviter par les voisins pour manger, ont fait des apéros à pas d’heure et jusqu’à n’importe quelle heure… ont refait le jardin, ont fait du vélo… bref, c’était super pour eux aussi (à part les quelques minutes le matin où je manquais (quand même) à mon petit Théo…).
PARTAGER :

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    mg

    Je me réjouie pour toi Marie de cette formidable expérience! Pour moi je me souviens bien de la 1ère fois où je me suis retrouvée dans la rue sans enfant au bout de la main… comme j'étais désemparée! Presqu' angoissée… Mais c'est déjà loin tout ça!
    Notre fille aînée entre à l'institut MMontessori à Paris en septembre. Elle n'imagine pas encore tout ce qu'elle va y recevoir! Quant à moi, j'aurai ma formatrice sous la main après!!!
    Je t'embrasse.

  2. 2
    Vanessa

    Quelle chance de pouvoir se former!
    Et les mathématiques sont vraiment un sujet de choix en effet. Moi qui ne fait que exercer avec le matériel dont parle le web et ne le propose donc que dans une version édulcorée, j'aurais adorée comprendre toutes les étapes et toutes les nuances…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *