Des mobiles dans l’esprit Montessori.. ou pas…

Maria Montessori n’a que très peu parlé des activités à développer dans la période 0-18 mois. Mais, les « montessoriens » nous parle de l’emploi de mobiles différents les premières semaines d’un nouveau-né.
Il semblerait que les mobiles aident les nouveaux-nés à développer une capacité à explorer le monde visuellement, à apprendre à fixer des objets en mouvement, à observer la couleur, texture, la profondeur…
Le principe est donc de laisser un mobile en place pendant deux semaines et de le changer par la suite.

Voici les mobiles conseillés:

Le premier mobile qui est présenté au bébé est le « mobile Munari ». C’est un mobile en noir et blanc pour que le bébé puisse bien le voir… il faut savoir qu’au début de leur vie, les bébés ne distinguent pas les couleurs.
Pour télécharger un fichier PDF avec les dimensions, c’est ICI (en anglais)
Pour les instructions de fabrication, c’est ICI (en anglais)
Pour télécharger le mobile prêt à imprimer, c’est sur le blog de Liv et Emy. Vous y trouverez également des photos des autres mobiles.

Le deuxième mobile que l’on présente au bébé est composé d’octaèdres en papier coloré aux couleurs primaires.

Vient ensuite le « mobile de Gobbi ». C’est un mobile avec 5 boules en fil de la même couleur en dégradé, accrochées en ordre ascendant de foncé à clair. Il est visiblement très long à faire. Une autre alternative serait de peindre des boules en bois ou en polystyrène en dégradé et de les accrocher… cela reviendrait beaucoup moins cher et irait assez vite.
Pour vous donner une idée à quoi cela pourrait ressembler, voici un LIEN.

Le 4eme mobile est un mobile de figures stylisées en papier métallique coloré. Ces petites figures bougent au moindre courant d’air.

Le 5eme mobile est fait de figures stylisées en bois peintes de couleurs claires.

Après ces mobiles, on présente au bébé des objets accrochés de manière à ce qu’il puisse les attraper avec ses mains. Cela peut être un anneau en bois, un grelot ou tout autre objet susceptible d’intéresser un bébé. Le bébé va travailler pour l’attraper et l’amener à sa bouche. Ce sera sa victoire…

Il est important de faire une rotation avec les différents mobiles. Le bébé redécouvre ensuite différemment chaque objet en fonction de ses nouvelles acquisitions. Sa connaissance de l’objet s’approfondit ainsi.

ICI un lien qui montre des photos des différents mobiles, toujours sur le super blog de Liv et Emy.

Ce programme de mobiles est bien exigeant à faire, à mettre en place ou à acheter. N’ayant ni les moyens, ni trop le temps, j’ai essayé de faire quelques mobiles avec ce que j’avais sous la main, sans trop me soucier de tous les « impératifs » du mobile.

Le nido chez nous

C’est ainsi que j’ai fabriqué le mobile Munari. Comme je n’ai pas de sphère en verre, ni en plastique, j’ai fait sans… et cela marche très bien tout de même… je pense que l’intelligence de nos enfants ne tiendra pas qu’à une boule de verre… Enfin j’ai dessiné et découpé les formes dans du carton plume que j’avais encore et je les ai suspendu sur une petite barre.
Mon fils aime bien observer ce mobile et peut rester captivé pendant de longs moments.

J’ai également fait un deuxième mobile tout simple. J’ai suspendu des nœuds en fil à paquet cadeau sur une petite barre. Les fils bougent au moindre courant d’air ou à chaque mouvement du bébé si le mobile est installé dans le berceau ce qui est très plaisant pour l’enfant. Comme il y a beaucoup de couleurs, ce mobile s’adresse peut-être davantage aux bébés plus âgés… mais rien nous empêche de faire ce genre de mobile (ou avec des fils plus larges et aux couleurs primaires) avec moins de couleurs…

En parallèle, j’ai trouvé sur un site de cartes à imprimer avec des motifs en noir et blanc. Je les dispose autour du tapis de Théophile et il est vraiment fasciné par ces images. Comme quoi, il faut du basique, du simple et même du sans couleur pour voir un bébé heureux!

Pour tout ce qui concerne le « Nido » (terme utilisé par M. Montessori pour désigner l’espace aménagé d’un nouveau-né de 0-3ans), on peut télécharger sur le blog de Liv et Emy un résumé du livre «Montessori from the start, the child at home, from birth to age 3» de Paula Polk Lillard.

Pour l’aménagement du Nido, nous avons dû « négocier » des « concessions ».. N’ayant plus de mur libre dans le salon, nous sommes obligés, de placer le tapis de Théophile un peu au milieu, sans miroir et sans mobile par dessus…
Les mobiles, je les suspend dans son berceau. Il y a une arche en bois sur son tapis, ainsi que les images en noir et blanc et plus tard viendront s’ajouter aussi quelques jouets et objets à attraper…

PARTAGER :

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Domi

    Marie,
    Un grand merci pour ces informations! Maman d'un petit Timothé de 3 mois (aujourd'hui 🙂 ) j'ai commencé à lui présenter un mobile de Gobbi (j'ai entouré des boules polystyrène encollées au vernis-colle à serviettage de fil à broder) et un mobile de Munari (boule de verre remplacée par grosse boule polystyrene) mais je manquais d'infos sur les autres mobiles et sur le Nido en général. Merci de partager les liens!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *