Grossesse et préparation psychologique

Une grossesse est un événement qui vient bouleverser la vie. La prise de conscience réveille en chacun d’entre nous maints événements de notre histoire. Nous pouvons nous sentir envahis par mille sentiments parfois contradictoires. Notre corps se modifie. Des sensations nouvelles nous invitent à une écoute différente de nous-mêmes. Nous ressentons de façon plus précise nos besoins fondamentaux. Si l’on y fait attention, la grossesse semble nous inviter à un voyage au cœur de nous-même, comme si pour donner la vie il fallait accéder soi-même à une nouvelle naissance….
Porter un enfant nous renvoie vivement à la façon dont nous envisageons la vie mais aussi à la façon dont nous la vivons. Par une écoute profonde de nous-même, la grossesse peut nous permettre de renouer avec nos besoins fondamentaux et trouver ainsi le chemin du bonheur.
Tous les besoins, toutes les émotions, toutes les craintes que font surgir la grossesse doivent être entendues. Rien n’est insignifiant. Ce temps de gestation révèle en nous des potentialités dont nous n’avions pas conscience. Le fait d’accompagner la vie nous replonge en son cœur comme pour en nous en refaire découvrir le sens. Toutes les manifestations que nous connaissons pendant la grossesse sont un guide précieux pour découvrir combien la vie est source de joie au-delà de toutes nos angoisses.
Nous avons souvent l’habitude dans nos sociétés de répondre à nos besoins en fonction du regard des autres. Nous ne faisons pas suffisamment attention aux besoins profonds qui sont les nôtres. Nous ne nous faisons pas suffisamment confiance pour y répondre correctement et trouver en nous la source de notre épanouissement. Nous cherchons toujours ailleurs ce qui pourtant demeure en nous. Nous nous fatiguons à soigner notre apparence, à construire un bout de renommer plutôt que d’entendre résonner en nous ce nom qui nous rend réellement unique.
La dynamique physiologique nous invite à une véritable libération vis-à-vis de règles auxquelles nous avons souscrites sans vérifier qu’elles répondaient bien à la recherche de bonheur qui demeure au fonds de nous. Un besoin pressant et impérieux nous conduit à répondre autrement tant à nos besoins physiologiques que psychiques. Nous trouvons une force toute naturelle à sortir des schémas sociaux imposés pour répondre à toutes les sollicitations que provoquent cette vie que nous portons.
Nos envies alimentaires se modifient. Nos besoins psychiques nous orientent vers la paix et la tranquillité intérieure. Une envie puissante d’harmonie vient accompagner ce mouvement vers la vie.
Les troubles physiologiques que la femme peut rencontrer pendant la grossesse sont aussi porteur d’informations. Bon nombre de ces symptômes ont pour origine un nœud psychologique que la grossesse permet de mettre en lumière. Le moment privilégié de rencontre avec soi-même que représente ce temps de gestation peut devenir l’opportunité de transformer le rapport que l’on entretient avec la vie.
Le temps de la grossesse peut ainsi devenir le temps d’une prise de conscience formidable. Car, pour bien donner la vie encore faut-il avoir suffisamment confiance en elle. Une écoute naturelle, pendant la période de gestation, permet de reprendre contact avec cette force sublime qui nous a, lors de notre naissance, conduit au cœur de la vie. Une petite voix semble se réveiller en nous. Elle nous invite à nous écouter profondément sans tenir compte des messages extérieurs à nous. Un formidable travail psychique fait son œuvre qui ne doit pas être perturbé par trop d’éléments étrangers à ce processus intérieur. En portant un enfant, nous contribuons à l’édification d’un nouveau monde, d’une nouvelle cellule qui aura une influence sur tout le tissu de l’humanité. Jamais plus qu’à ce moment nous sommes connectés aux sources de la vie. Jamais un autre moment ne peut permettre à une femme, à un couple, à une famille, de prendre conscience à quel point la vie nous révèle le secret de la confiance et du bonheur. En réalisant progressivement que nous sommes capables de donner la vie, nous sortons du doute infernale qui nous empêche de vivre pleinement en harmonie avec nous-même et les autres.
Toutes les envies, toutes les émotions, tous les symptômes qui surgissent pendant la grossesse sont autant de signaux qui nous invitent à retrouver notre noyau vital. Une envie soudaine de fruits révèle une aspiration au repos, à la sérénité, au calme intérieur pour intensifier l’équilibre personnel. Une angoisse peut traduire un rapport inadéquat à la vie, une dépendance aux autres, une convoitise qui nous éloigne de nos vrais besoins. Une nausée traduit parfois le sentiment d’impuissance, la difficulté à suivre nos intuitions au-delà des pressions extérieures ou encore un manque de confiance qui nous fait voir finalement l’enfant comme une menace supplémentaire au déploiement de notre vie.
Or, pour bien donner aux autres, il faut savoir bien se donner à soi-même. Les nombreuses modifications physiologiques et psychologiques liées à la grossesse offrent un contexte unique pour apprendre à aimer. Pour cela, il faut faire ce voyage intérieur, laisser de côté ces veilles habitudes dont nous savons qu’elles nous empêchent de vivre, écouter nos inspirations profondes plutôt que les sirènes étrangères à nous-mêmes et finalement répondre à tous ces désirs intimes qui sommeillaient jusqu’alors en nous. Si nous y prêtons attention, la grossesse nous enseigne à aimer la Vie. Le lâcher prise est une clé fondamentale pour découvrir le bonheur. Et la Vie humaine, en son origine, nous l’enseigne prodigieusement tant sa puissance de développement nous apprend à évacuer toute volonté de maîtrise et de paraître pour laisser libre-cours au bonheur de donner…
PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *