La Beauté du silence

Parmi les activités de la vie pratique figure la leçon du silence. Voilà encore un trait spécifique de cette pédagogie. Loin de s’imposer le silence se découvre. Une fois découvert, il se laisse aimer comme une ressource fort précieuse. Avant de rentrer dans le détail de cette « leçon » singulière, écoutons Maria Montessori qui nous en révèle toute l’importance et la richesse dans une conférence donnée en Hollande en 1938.

LE SILENCE: UNE RESSOURCE PRÉCIEUSE POUR L’ENFANT
Maria Montessori a révélé comment une pédagogie peut faire apprendre le silence sans qu’il soit imposé comme un ordre militaire. Le silence est de moins en moins cultivé. Trop souvent il est imposé comme une contrainte extérieure pour éviter le chaos. Il n’a plus rien de créateur. Au lieu de d’en découvrir la saveur, on l’évacue comme une contrainte supplémentaire dont il faut se libérer. Règne alors le bruit. L’intelligence sera incapable de recevoir l’apport vitaminique que représente cette aptitude psychique. Pourtant aucune grande création, aucun développement personnel, aucune évolution importante ne peut se produire sans une phase de silence.
Pour Maria Montessori qui a expérimenté dans ses classes la puissance de silence libre dans ses classes, cette découverte est une véritable nouveauté. Les enfants sont capables du silence. Ils l’aiment. Il savent l’apprécier. « Et le silence était une vraie révélation. Je n’avais jamais pensé que les petits enfants pourraient autant aimer et recevoir si simplement cette chose aussi mystérieuse. Maintenant, je commence à comprendre que quelque chose était resté caché. (…). Maintenant, pour obtenir ce silence, on ne doit faire aucun mouvement, on doit penser à tout ce qui pourrait bouger« .

LE SILENCE AFFINE LA CONSCIENCE
Maria Montessori expose ensuite quelles sont les conséquences de ce silence. « Ils développent une haute sensibilité pour les bruits. Naturellement, quand on ne connaît pas le silence, on ne peut pas apprécier toutes les nuances qu’offrent les bruits. Mais que veut dire être plus sensible aux bruits. Cela signifie que les bruits apparaissent de façon plus forte, quand on fait ceci (L’éditeur précise ici que Maria Montessori a fait légèrement bouger la table). Quand cette sensibilité pour le bruit est associée à l’amour du silence, vous verrez qu’avec cette leçon les élèves sont plus disciplinés et plus calmes. Et tout ce qu’ils feront sera réalisé sans bruit. Ils en tireront alors un grand profit. Vous verrez alors que ces enfants montrent une délicatesse….(…) On se trouve alors dans un monde subtil et raffiné. Et permettez-moi ce mot, tout cela vient spontanément; cet art parfait est une haute discipline à laquelle on ne parvient jamais par un commandement« .

SILENCE ET CRÉATION
La nuit nous rappelle la nécessité psychique que représente le silence. Mais, endormis que nous sommes nous n’en avons qu’une faible conscience… La « leçon » du silence peut offrir l’occasion d’une prise de conscience profitable aux petits…comme aux grands…C’est dans le silence que se façonnent les scientifiques, les artistes, les penseurs…Maria Montessori dit que souvent le silence « nous apporte la connaissance, dont nous n’avions pas pris conscience, que nous possédons en nous-mêmes une vie intérieure. E.M Standing, dans son ouvrage sur Maria Montessori (Maria Montessori, sa vie et son œuvre)  raconte « qu’un jour une des directrices de ses connaissances demanda aux enfants ce qu’ils avaient entendu dans le silence. En plus des bruits que l’on parvient à distinguer lorsque le silence se fait, un enfant répondit avoir entendu  le printemps venir, et un autre la voix de Dieu en lui. C’est une tragédie  de notre époque mécaniste qu’autant de gens grandissent sans avoir découvert la beauté du silence« .

Sans le silence, l’homme intérieur ne peut atteindre la stature qui est la sienne. Le silence nous apprend à voir….Le silence nous apprend à entendre..Mais, le silence se connaît par le silence…

A venir: La voix du silence (leçon du silence)…

Thèmes connexes:
L’Atrium lieu d’initiation à la prière
Montessori, la leçon du silence et la prière liturgique

PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *