La voix du silence (présentation de la leçon du silence)

Pour en comprendre la portée, je vous renvoie à l’article suivant: La Beauté du silence
Matériel: 
Un « tableau silencieux » avec une image paisible d’un côté et le mot silence imprimé de l’autre côté. Le côté imagé du tableau reste visible tous les jours dans l’environnement. Il peut être suspendu comme une autre belle image.
Présentation:
  • Appeler un groupe d’enfant
  • Vérifier les sentiments du groupe. Ne continuer que si les enfants sont heureux de faire cette « activité ». La classe doit se trouver dans une relative tranquillité. Ne jamais commencer si un enfant est agité.
  • Montrez l’image paisible et dire « allons voir si nous sommes capables de garder calme toutes les parties de notre corps. Nos pieds parfaitement calmes; nos mains parfaitement calmes; et nos oreilles aussi ». Faire une pause pendant quelques secondes. Puis poursuivre: « Avez-vous entendu cela? Nous avons fait quelques chose de spécial. Nous avons fait le silence »
  • Tourner le « tableau du silence » pour faire apparaître le mot imprimé. Expliquer: « cela dit silence. Dès que nous voyons le mot « silence » sur le tableau, faisons le silence ensemble ». Retourner le tableau du côté de l’image. 
  • Dire: « Maintenant chacun est assis confortablement sur sa chaise ». Faire des mouvements pour montrer que l’on se sent détendu et à l’aise. Tourner le « tableau du silence » du côté imprimé « silence » et rester très silencieux
  • Attendre un petit moment (entre 1 et 2 minutes) et, après qu’un complet silence ait duré une vingtaine de secondes, dire en murmurant: « maintenant écoutez la douce voix qui vous appelle par votre prénom et rejoignez-moi lorsque vous l’entendez ». Se rendre très doucement à l’opposé de la pièce ou dans une pièce adjacente.
  • Murmurer le prénom des enfants sans respecter un ordre particulier. Cependant, commencer avec un élève plus âgé et expérimenté. Attendre que chacun vous ait rejoint et se soit assis sur le sol près de vous. Si un enfant ne vient pas ou vient au mauvais moment, continuer simplement.
  • Un autre jour, montrer aux enfants le « tableau du silence » en leur disant: « Demain je tournerai le « tableau du silence » quand vous serez en train de travailler. quand vous voyez le tableau tourné allez vous asseoir doucement à votre table et rester en silence. Ne dites à personne que vous avez vu le tableau. Laisser les autres le découvrir par eux-mêmes ».
  • Le lendemain, pendant que les enfants sont bien occupés tourner le « tableau du silence » sans rien annoncer au préalable. S’asseoir ensuite à une table en regardant les enfants. Si l’un d’entre eux pose une question, ne pas lui répondre afin de ne pas rompre la dynamique du silence. Quand tous les enfants sont en silence (une ou deux minutes), quitter la pièce et les appeler par leur prénom.
Pour terminer écoutons E.M Standing nous donne une recommandation quant au ton que l’éducateur doit utiliser pour appeler l’enfant: « Il est d’une importance absolue de ne pas perturber le silence. La voix doit elle-même exprimer le silence. Par conséquent cette voix ne devrait pas être plus qu’un murmure. Chaque nom, lorsqu’il est appelé, devrait commencer de façon presque insensible comme s’il sortait du néant avant d’y retourner à nouveau« 
    PARTAGER :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *