Le Continuum Humain

La notion de Continuum est
empruntée à l’ouvrage de Jean Liedloff intitulé « A la recherche du
bonheur perdu ». Ce concept, induit d’une longue expérience auprès des
plus petits dans d’autres cultures que les nôtres, s’attache à mettre en
lumière l’importance de la période qui suit la naissance. Elle part du
constat que le petit humain à un statut très particulier, car il est
l’une des seules créatures à ne pas pouvoir se mouvoir  après la
naissance sans être porté. 
Pour « absorber » les nombreuses premières
expériences qui orienteront sa vision de la vie, l’enfant se trouve dans
une position favorable lorsque sa mère le « trans-porte » au-delà des
frontières inhérentes à ses limites physiologiques. L’aventure de la
vie, pour pouvoir être vécue pleinement, semble bien devoir s’enraciner
dans ce « lien » d’attachement, qui permet à l’enfant d’évoluer dans le
monde avec ce sentiment de confiance que finalement nul ne pourra lui
ôter.
Il nous est apparu
que ce concept pouvait aussi parfaitement dialoguer avec la notion de
« périodes sensibles » développée par Maria Montessori.
Cela nous a permis
d’envisager le concept de Contiuum Humain dans un cadre plus large que
celui des premiers temps après la naissance. Depuis sa vie intra-utérine
jusqu’aux premières années de son existence terrestre, l’enfant connaît
une succession de périodes sensibles auxquelles correspondent pour
chacune des attentes spécifiques.
 Ces séquences, lorsqu’elles sont bien
interconnectées les unes aux autres, influencent la qualité de leur
succession chronologique. L’unification progressive de la personne
qu’est l’enfant dépend pour partie des réponses que l’environnement aura
fourni aux attentes inscrites au plus profond de son être. Ainsi, nous
aborderons autant les questions liées à la grossesse, que celles liées à
la naissance elle-même ou encore aux premières années de vie
extra-utérine.
Il nous semble que par cette vue d’ensemble nous serons
mieux à même de nous réapproprier le sens et la portée du Continuum
propre à l’espèce humaine. Nous verrons aussi que le destin d’une
culture inter-générationnelle lui est finalement intimement liée.
Autre
enjeu auquel se trouve confrontée notre culture qui pourrait refonder le
lien social en découvrant la dimension existentielle du Continuum
Humain.
PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *