L’enfant et les caprices

PARTAGER :

3 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Lapetiteecoledelina

    Bonjour !
    Je ne comprends pas cette phrase :
    "Les désordres, que nous appelons « caprices », sont donc comme des symptômes qui nous informent que l'enfant est en train de développer un germe maladif", germe maladif ?
    Si tu peux éclairer ma lanterne. Merci !

  2. 2
    En Terre dEnfance

    Bonjour!

    je volais suggérer que le caprice ou la colère sont des manifestations qui altèrent l'équilibre psychique un peu comme un début de maladie au niveau physiologique.
    La question est donc d'amener l'enfant à résoudre cette tension interne pour éviter qu'elle ne se développe autrement (soignons le rhume…avant qu'il ne devienne une grippe).
    Ex: si le soir l'enfant refuse de se coucher et se met en colère alors que manifestement il est fatigué, en le forçant on ne lui permet pas de prendre conscience de cette fatigue. Le "germe" colérique va donc demeurer en lui, se transformer et se traduire par de nouveaux mouvements de tensions. Il est donc souhaitable de l'accompagner en lui faisant prendre conscience, par une transition calme peut-être plus longue que d'habitude, que sa fatigue nécessite un bon sommeil.

    PS: il nous arrive régulièrement de veiller à la lanterne de votre Blog…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *