Une journée sous le signe du papillon

J’ai raconté à Grégoire la métamorphose du papillon lorsqu’on a regardé le livre de « la chenille qui fait des trous« . Comme les images ne sont pas très réalistes dans ce petit livre que Grégoire aime tout de même énormément, j’avais en projet de lui faire un jeu de cartes avec des images précises et réalistes de la métamorphose.

Il est peut-être encore un peu jeune pour comprendre l’ensemble, mais j’ai remarqué que depuis qu’on a parlé de la métamorphose, il utilise désormais « et ensuite… » dans ses phrases pour expliquer un enchaînement. Il n’a pas encore fait cela avant et l’emploi du « et ensuiiiiiiiite… » est maintenant d’usage commun… Cela lui permet de mieux s’exprimer et de me raconter toujours davantage de choses comme par exemple ce que fait le tracteur de son livre favori… C’est passionnant d’observer des petits changements, de nouvelles acquisitions…
Ce petit détail peut vous paraître anodin vu l’âge de Grégoire, mais comme il est bilingue, son « explosion » du langage s’est fait plus tard que pour les enfants monolingues, c’est à dire entre l’été et Noël… Depuis il progresse tous les jours dans l’expression et son articulation, je trouve, est plutôt correct.

Bref, tout cela pour vous dire que les cartes ont été finies vendredi soir, juste à temps pour que le papa puisse faire « un atelier » avec son fils le week-end… D’ailleurs, à ce sujet, j’ai trouvé un site très bien, avec desbelles photos de papillons et de la métamorphose: Photos papillons… c’est d’ailleurs de ce site que j’ai trouvé la plupart des images pour faire mes cartes…
Pour cet atelier, j’ai acheté le livre « les papillons » qui s’adresse aux enfants plus grands, mais qui a de chouettes images bien détaillés. Il y a beaucoup de texte, avec beaucoup d’informations (j’ai appris plein de choses sur les papillons!!) et le papa a expliqué à Grégoire la vie d’un papillon avec des mots simples, sans s’appuyer sur le texte dans le livre.

Grégoire découvre les cartes représentant le cycle de vie d’un papillon depuis la ponte des oeufs jusqu’au papillon adulte. Les cartes n’ont pas été alignées faute de place sur la table. Un étalage sous forme de cercle aurait été une bonne option…
Grégoire a attribué aux images la figurine correspondante et a regardé attentivement comment se développe le papillon…

 

J’avais préparé aussi un loto avec les espèces qu’on peut trouver en France, mais cette activité n’a pas été faite par Grégoire qui était d’avis que l’étude était suffisante pour aujourd’hui! Mais je pense quand il verra « en vrai » les papillons dans quelques mois, il  trouvera un intérêt à ce jeux.

Ensuite, vient le tour de la maman… enfin pas tout de suite, plutôt en soirée… pour bricoler un papillon! J’ai trouvé un modèle à imprimer sur le site de Tête à modeler, et avec Grégoire on a donc commencé le découpage… chacun son truc: je me suis occupée de découper le papillon et les ronds et Grégoire faisait des confettis avec les chutes…

Grégoire ne maîtrise pas encore très bien les ciseaux, couper sur une ligne fonctionne à peu près, mais pour les courbes, les zig-zags etc, c’est encore un peu tôt…donc c’est moi qui s’est occupée du découpage papillon…
Après avoir dessiné le contour des ronds de différentes tailles à l’aide d’un petit verre, et après le découpage par la maman, Grégoire s’est mis de tout cœur au collage…
 
Pour faire le corps du papillon, nous avons fait un rouleau en papier aluminium de cuisine, idem pour les antennes.
 

Et chose très intéressante pour Grégoire: couper une tige de bambou pour qu’on puisse coller le papillon dessus! Faute de scie, un couteau de cuisine fait l’affaire… mais nécessite tout de même l’aide de la maman…

 Grégoire a planté tout fièrement le papillon dans « sa » fleur …

 Voilà notre journée papillon… bien amusante pour tout le monde… et Grégoire était ravi… lui qui aime depuis très longtemps ces petits animaux étonnants, en a vu beaucoup et en a même fabriqué un!

PARTAGER :

4 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    MéL

    Superbe ! Il a eu de quoi faire… C'est très intéressant le fait de manipuler les figurines en plus des cartes. Vivement que les papillons reviennent dans nos jardins, Grégoire ne va plus en rater un !

    Sinon, comme livre, il y a aussi "Qui a mangé mon amie la chenille ?" aux éditions Thomas Jeunesse. C'est l'histoire d'un cochon qui cherche son amie la chenille et au final, elle s'est transformée en un magnifique papillon !

  2. 2
    Lapetiteecoledelina

    je souris car ici depuis environ 3 semaines Elina utilise les figurines du cycle de vie du papillon et de la coccinelle, surtout la coccinelle, c'est amusant. Oui c'est vrai que du coup ils retrouvent "d'abord" "puis", "enfin", le temps qui passe… Et bientôt on trouvera des oeufs de papillons dans la nature et on pourra si on a de la chance voir des chenilles et voir la métamorphose 🙂
    Coucou chez vous !

  3. 3
    laetitia

    C'est une belle séance, par chez nous Elliot n'emploi pas encore les mots"ensuite, enfin" il est pas à ce stade ci, il est vraiment dans le mouvement, donc delà à lui proposer cette séance, il a pas encore l'attention requise, et surtout l'intéret sur les animaux.
    Sur les photos, on voit ton fils qui boit les paroles de son papa, c'est formidable.

    Le papillon, je l'avais repéré aussi sur le même site.

  4. 4
    En Terre dEnfance

    Merci pour vos commentaires les filles!

    Mél: merci pour le lien du livre, je vais regarder cela…

    Lapetiteécoledelina: c'est fascinant je trouve de voir leur progrès, les particularités du moment, les intérêts… ca me passionne!

    Laetitia: oui c'est vrai que Grégoire était vraiment très attentif… mais je pense que c'est surtout du au fait que les papillons le passionnent… on n'aurait pas du tout eu le même succès en lui proposant un thème qui l'intéresse moins, voire pas du tout..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *