Le Cycle Fondamental Montessori


Un Cycle de 5 jours pour fonder l’accompagnement des enfants de 0 à 12 ans.

Mais aussi comme adulte développer un rapport sain à soi, aux autres et au monde quel que soit notre mission.
Et ainsi cheminer sereinement “En Terre d’Enfance”.

LE CYCLE FONDAMENTAL (CF)

Observer le monde
Explorer le monde par tous vos sens
Développer les gestes de votre liberté
Vivre dans une communauté qui dialogue

Depuis leur naissance, les enfants grandissent auprès des adultes. C’est avec eux qu’ils nouent les premiers contacts, qu’ils se sentent en sécurité et peuvent ainsi développer le sens du bien-être qui les guidera chacun de leur jour. La vie est un continuum, c’est à dire un processus de maturations successives sans rupture tranchée. Ce sont les fondements de ce continuum que nous vous proposons d’explorer: pour vivre la vie comme un voyage, accompagner ceux qui nous entourent  et participer au continuum de la vie.

Observer l’enfant, observer le monde (Jour 1 et 2)

Le développement de l’enfant suit un processus naturel. Au fil de ses expériences, il intègre de nouveaux gestes et de plus amples capacités. Le passage d’une étape à l’autre se fait par transition un peu comme se suivent les saisons. Ces passages se repèrent par des manifestations spontanées qui, prises dans le flux du quotidien, peuvent nous échapper: évolution du langage, nouveau geste, intégration d’une compétence, changement de style….

Tous ces signaux nous donnent des informations précieuses pour accompagner au mieux les enfants sans devancer ni retarder leur développement.

Il y a tant à observer au quotidien: expressions verbales et non verbales, concentration, activités, mouvements, interactions, autonomie, capacité d’initiative, régulation des émotions… Mais comment développer cette capacité si utile et la mobiliser avec justesse pour nous mettre au rythme du développement de l’enfant?

Car, la plupart du temps lorsque nous tentons d’observer nous sommes pollués par nos idées. Nous observons mal car nous sélectionnons ce que vient confirmer ou compléter favorablement l’idée que nous nous faisons d’un phénomène. Si j’ai l’idée que mon enfant chante faux, je risque par exemple de ne pas percevoir qu’il est en train de battre naturellement le rythme sur la musique qui passe à la radio. Mon idée s’interpose alors entre mes yeux et le phénomène observable.

Percevoir les manifestations spontanées de l’enfant demande à la fois une capacité d’observation affûtée et une posture qui respecte le développement naturel de l’enfant et ne l’interrompt pas de façon intempestive. Alors nous devenons capables de fournir à l’enfant l’aide dont il a besoin mais aussi de lui proposer des espaces de développement cohérents. C’est ainsi que sa croissance peut suivre son cours naturel sans avoir à lui mettre une pression qui viendrait entraver sa trajectoire naturelle. C’est parce que leur continuum de développement est respecté que les enfants se sentent membre à part entière de leur communauté.

Explorer le monde par tous les sens tout au long de la vie (Jour 3)

Nous parlons beaucoup du développement du cerveau aujourd’hui. Celui-ci se développe d’autant plus activement lorsque tous les sens de l’enfant ou de l’adulte s’activent. L’habitude nous fait oublier le trésor que nous possédons grâce à nos sens. Pourtant, tout ce que nous réalisons, tout ce que nous pensons, tout ce que nous exprimons et tout ce que nous partageons passent par leurs canaux. Que nous soyons dans l’émerveillement ou sous l’influx de la curiosité ce sont nos perceptions sensorielles qui nous stimulent et nous guident dans nos activités quotidiennes.

Sens de l’équilibre, sens du mouvement, sens de l’effort, sens du toucher, sens de l’observation, sens de la communication, sens du style, sens du goût…sont au coeur de nos activités quotidiennes.

Ces multiples perceptions ou capacités sensorielles sont mobilisées pour favoriser notre interaction avec les autres et le monde. Sans cette activité soutenue de nos sens, notre vie n’aurait plus aucun sens. Nous serions désorientés dans ce monde.

C’est pour cela que le développement de la vie sensorielle est si important dans l’enfance. C’est elle qui met l’enfant au contact de la réalité et qui lui permet de l’apprivoiser. L’enfant apprend à connaître le monde à travers tous ses canaux sensoriels. Ainsi se forme-t-il une image du monde d’autant plus fine que ses perceptions sensorielles sont affûtées. Impossible d’apprécier un bon repas si le sens du goût n’a pas été développé. Impossible de profiter d’un grand voyage si les sens de l’observation, le sens du mouvement et le sens de communication ne sont pas pleinement disponibles. D’où l’importance de stimuler ces pouvoirs perceptifs dès le plus jeune âge et de les accroître ensuite tout au long de la vie. En explorant avec tous ses sens, l’enfant apprivoise le monde. Il parvient jour après jour à donner une forme à ses expériences en s’exprimant grâce à ses sens (théâtre, musique, dessin, écriture, photographie, arts, interactions…) Ainsi parvient-il à donner progressivement une forme, du sens et du style à sa vie.

Développer les gestes de l’autonomie et de la liberté (Jour 4)

Comme l’adulte, l’enfant a besoin de pouvoir agir dans son environnement mais aussi de l’influencer. Ses frustrations viennent souvent de sa difficulté à agir par lui-même. Il navigue les premières années entre le “montre-moi” et le “laisse-moi faire seul”.

Pour beaucoup d’entre nous, nous avons oublié combien d’efforts cela demande d’intégrer un nouveau geste qui par la suite s’avère libérateur car il vient augmenter notre rayon d’action. Cet “oubli” nous revient rapidement en mémoire lorsque nous décidons de développer une nouvelle activité. Alors nous ressentons à nouveau toutes les difficultés de l’enfant qui cherche à intégrer de nombreux gestes pour participer aux activités quotidiennes de son environnement. Chacun des gestes que nous apprenons nous demande du temps, de la patience, de la répétition avant qu’il vienne définitivement s’intégrer à notre répertoire.

L’enfant ne connaît qu’un monde actif. En y participant il stimule pleinement son activité vitale. Il accède à une intelligence active du monde en mobilisant ses mouvements, ses mains et les ressources de son corps agissant. Comme tout être humain, il agit en profondeur sur ses ressources vitales grâce au rapport actif qu’il entretient avec le réel. C’est dans ce rapport actif qu’il entre dans une compréhension physique du monde et de son environnement.  La main qui agit pose l’enfant dans l’ordre d’une expérience dynamisée qui le fait participer pleinement à l’activité du réel. Cette activité vitale du corps et de la main agit comme un accélérateur de son développement psychique. La participation musculaire et motrice du sujet sont à la source de sa vitalité. C’est aussi à partir de ses gestes accomplis que l’enfant peut développer le sentiment de liberté et d’une participation responsable au développement de notre monde. Ainsi en est-il aussi pour toute la vie de l’adulte.

Vivre dans une communauté qui dialogue (Jour 5)

L’enfant apprend avant tout par l’observation, l’imitation et l’imprégnation silencieuse la culture dans laquelle il vit. Que ce soit des valeurs, un langage, des pratiques culturelles l’enfant s’imprègne jour après jour et découvre progressivement à quoi ressemble la vie des adultes qui l’entourent. C’est au contact des adultes qu’il peut percevoir comment se montre le respect, comment se résolvent des conflits, comment se tissent les interactions ou encore comment chacun développe ses propres activités et son sens de l’indépendance.

Les adultes ont donc une influence considérable sur le vécu des enfants. Leur posture lorsqu’elle est cohérente peut favoriser le développement d’une saine estime de soi. Mais, un positionnement trop aléatoire oscillant entre un manque de disponibilité et une surprotection de l’enfant peut conduire à court-circuiter son développement naturel. C’est un juste positionnement de l’adulte qui permet à l’enfant de se sentir respecter. Toute la difficulté pour l’adulte tient au fait que l’enfant a autant besoin de son expérience que de sa capacité à respecter son intégrité. Les enfants ont besoin du leadership des parents. Il n’y a absolument aucun doute là-dessus. Mais ils ont besoin d’un leadership qui s’appuie sur les mêmes valeurs que celles qui fondent des relations saines entre adultes. Quand les parents se laissent guider par les envies des enfants, cela conduit le plus souvent à ne pas répondre à ce dont ils ont réellement besoin. Et l’un de ses besoins est d’avoir des adultes qui les guident et leur montrent les chemins possibles. Mais cette influence des adultes ne peut s’exercer pleinement sans un respect profond, des valeurs concrètes et des capacités de dialogue actives.

Aucune communauté ne peut en effet se développer sans une pratique du dialogue et les valeurs concrètes qui lui sont associées. C’est grâce à un dialogue positif et fécond au sein de notre communauté que nous pouvons développer un sain rapport avec nous-mêmes,  avec les autres et avec le monde. Telle est la vocation des communautés auxquelles nous appartenons.

Programme détaille de la formation sur demande.

Prochaines dates:
Cycle de 5 jours (possibilité de s’inscrire par journée):
14 September 2019 : Développer les gestes de liberté
5 et 6 octobre 2019 : Observer le monde
9 et 10 novembre 2019 : Explorer le monde par les sens et vivre dans une communauté qui dialogue

Coût: 500€ ou 100€/journée
Lieu: 8 impasse de l’Ecole, 67140 Bernardvillé

Le Cycle Fondamental est destiné à tous les parents, aux éducateurs, aux enseignants et à toutes les écoles qui souhaitent co-constuire un projet pédagogique avec les familles.

Nous proposons ce cycle dans votre école, partout en France. Merci de nous contacter pour cela.

PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *