Portage III: les avantages du portage

Les avantages d’être porté pour le bébé

Le fait d’être porté est rassurant pour le bébé
L’écharpe et le corps de la mère (ou du porteur) contiennent confortablement le bébé, il se sent ainsi en sécurité il ne peut pas faire de mouvements brusques (lors d’un bruit fort qui le fait sursauter) et cela limite son « stress ».
Être porté par sa mère est doublement sécurisant et rassurant pour le bébé. En étant porté, il a presque les mêmes sensations et odeurs que lorsqu’il était encore dans l’utérus. Il sent et  il entend les battements du cœur de celle qui l’a porté pendant neuf mois, il entend sa voix, il participe à ses mouvements, il profite de sa chaleur apaisante…
Un bébé porté est mieux stimulé pour le langage et l’intégration sociale
Quand le bébé est porté haut, particulièrement sur le dos ou sur le coté, il peut voir et entendre la voix du porteur et ses interlocuteurs. Le bébé assimile ainsi le positionnement de la langue, les intonations de la voix et il cela l’aide à apprendre le langage et aussi les sons. 
Il peut également, comme il est à hauteur de l’adulte qui le porte, observer les relations humaines et sociales, suivre des conversations et apprendre la communication avec autrui.
Le portage favorise l’apprentissage social et culturel
Quand un bébé est porté, les personnes qui s’adressent à lui parlent différemment que s’il était allongé dans un landau.
Il est alors à la « hauteur » pour participer à des conversations normales et ne fait pas les frais de ce langage « babillé » qu’induit inconsciemment une relation à un bébé allongé en permanence. Il est impliqué, en toute sécurité affective, dans toutes les relations auxquelles l’adulte participe. De ce fait il intègre plus rapidement les savoir-être culturels de l’environnement dans lequel il est appelé à grandir. Dans cette position, le bébé peut alors mieux comprendre ce qu’on lui dit, il est inclut dans les conversations, il s’imprègne ainsi de son environnement et de la culture ambiante. On lui donne ainsi la liberté d’observer autre chose que les jolis tissus de son berceau ou les barreaux de son lit « haute sécurité »…Associé au mouvement de son porteur, il part à la découverte du monde sans avoir besoin d’acquérir au préalable le visa que constitue la marche autonome…

Le développement moteur du bébé est accompagné et respecté par le portage
Le bébé porté bouge avec les mouvements du porteur et cela favorise le développement de son équilibre vestibulaire (ou oreille interne). Le contact proche permet à l’enfant de sentir les mouvements de l’adulte et de les accompagner. Sa motricité est ainsi stimulée et il se muscle surtout s’il est porté correctement, c’est à dire en position enroulé et accroupi. La musculation de la colonne vertébrale et la maturation de sa hanche peuvent se faire particulièrement bien.
On suggère souvent aux mamans qui ont des bébés connaissant une malformation au niveau de la hanche, de les porter beaucoup, afin d’éviter les appareils spéciaux.
Le portage aide à la maturation du système digestif
Lorsque le bébé naît, son système digestif est encore immature, il lui manque notamment les muscles qui font cheminer la nourriture dans le tube digestif. La nourriture fermente plus facilement et peut causer des gaz et des douleurs au bébé. En portant le bébé, particulièrement à la verticale, nos mouvements « massent » le ventre du bébé, lui permettent ainsi une digestion plus facile et aident la maturation de ses intestins.
L’estomac des nourrissons n’est pas fermé aussi bien que le nôtre. C’est pourquoi les bébés régurgitent après les repas. La position verticale pendant la digestion (environ 20min pour un bébé allaité), donc aussi le portage, aident à limiter les régurgitations et assure au bébé une digestion plus sereine. En général, le muscle qui ferme l’estomac devient efficace lorsqu’il commence à marcher.
Le bébé trouve plus facilement son rythme
Quand le bébé naît, ses cycles de sommeils sont très différents de ceux de l’adulte et il ne différencie pas aussi nettement que nous le  jour et la nuit. 
Le bébé porté, qui évolue ainsi toujours au rythme de l’activité de sa mère, fait plus facilement la différence avec la nuit où tout est calme, immobile et sombre.
Le bébé est incapable de s’endormir tout seul les premiers mois. Il a encore besoin d’un adulte qui lui apporte sécurité et détente pour réduire les tensions accumulées lors de la journée.
Le portage détend le bébé, grâce aux mouvements continus de sa maman. Il s’endort facilement et pleure beaucoup moins qu’un bébé non porté.
L’attachement entre porteur et bébé est renforcé
L’hormone ocytocine est responsable de l’attachement entre adultes, entre mère-enfant etc. L’attachement mère-bébé commence dès la naissance et continue après avec l’allaitement, le massage, le peau à peau et donc aussi le portage. Tout cela favorise la sécrétion de l’hormone ocytocine et développe l’attachement. Ce lien sécurisant permet à l’enfant plus tard de découvrir le monde avec confiance.

Les avantages de porter son bébé pour les parents

Des raisons pratiques
Emmener son bébé en écharpe est moins encombrant qu’une poussette et mille fois plus simple pour emprunter les transports en communs.
A la maison, porter son bébé permet à la maman de vaquer à d’autres occupations comme le ménage, la cuisine, de s’occuper des aînés ou encore de se reposer.
Des raisons économiques
Une écharpe de portage de bonne qualité coûte environ 70€. Elle peut être réutilisée pour plusieurs enfants jusqu’à l’âge de 4ans. Elle sert entre autres de couverture ou de hamac. Comparée à une poussette qui vaut entre 400-500€, c’est est presque un cadeau! et c’est bien évidemment conforme au développement durable…
Des raisons physiologiques
Le portage haut et proche de soi  permet de garder une posture droite et « oblige » à nous baisser de façon optimale en sollicitant les cuisses et non le dos. Le dos, les jambes et  les abdominaux se musclent sans autre effort particulier. Le porteur se muscle au rythme de la  la croissance du bébé et il pourra ainsi porter son bébé aussi facilement à un an qu’après la naissance. Cela constitue un exercice physique plus sympathique que les training solitaires..

Porter son bébé en écharpe est plus bénéfique pour le périnée de la maman après l’accouchement que de porter le bébé dans les bras ou encore de le pousser une poussette. Le bébé qui est installé haut n’exerce pas de pression sur le périnée.
L’allaitement
Un bébé porté tête beaucoup plus souvent, le contact continu stimule et entretient la lactation de la maman. Allaiter dans l’écharpe est très simple et discret. On peut ainsi allaiter partout, sans « déconcerter » les autres.

L’attachement
Comme pour le bébé aussi, le portage joue  du côté de l’adulte un grand rôle pour l’attachement. Le portage permet aussi à la maman de mieux comprendre les besoins et de bien interpréter les signaux de son bébé (faim, fatigue, malade etc). La maman prend aussi confiance en elle et se sent compétente en tant que mère.
Le papa peut développer une relation avec son bébé et trouver ainsi très tôt sa place en tant que père.
Porter son bébé tout contre soi est très détendant, agréable et apaisant. Sentir la chaleur du petit corps et le contact rapproché permettent à l’adulte de secréter de l’ocytocine et de s’attacher davantage au bébé.
PARTAGER :

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Lilice

    Je lis partout qu'un bébé porté tête beaucoup plus souvent, pourtant je pense vraiment le contraire! rassuré par l'odeur et la chaleur de sa maman, il s'endort paisiblement, ne pleure pas, est bercé en permanence…
    Mon aînée, moins portée, tétait au moins toutes les heures pendant un bon mois, ma seconde, portée au moins 10h/jour, n'a jamais excédé 5 tt/24h…

    mais sinon, en effet, vive le portage!

  2. 2
    Marie

    Lilice, je suis d'accord avec vous… cependant comme vous dites, on lit partout que les bébés portés tètent plus… et dans ma série d'articles sur le portage je fais un résumé du livre "Porter son bébé".
    Avec mon deuxième fils, qui est plus porté que le premier, je trouve également que le nombre de tétées est moins fréquent.
    Mais cela dépend peut-être aussi de la façon de porter? Si un bébé est tout le temps en face du sein, avec accès, il tète peut-être plus souvent… à creuser!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *