Un peu de nous…

S’il y a quelque temps encore j’éprouvais le besoin de mettre des mots sur nos questions chemin faisant, je vis aujourd’hui la Vie plus simplement…Les questions se font plus rares alors que l’appel sauvage de la vie se fait plus pressant…
Pourtant, la terre d’enfance continue d’être pour moi une source d’inspiration profonde pour cultiver l’art du spontané, du naturel et de l’extase vitale.
Alors voilà aujourd’hui un petit partage « retro-estival » illustrant ce que nous vivons désormais sans aucune ambition éducative…

Les « vacances » ont commencé avec les anniversaires des deux garçons que nous avons fêté de façon cosmique…Parcelle vivante de l’Univers, l’enfant prend conscience qu’il appartient à un Tout qui le dépasse et dans lequel il fait plus que laisser sa trace..
Grégoire a ainsi fait 5 fois le tour de la terre et Théophile 3fois. Tous  deux ont pris beaucoup de plaisir à parcourir leur beau voyage entre terre et ciel.
Les 5 ans de Grégoire

 

 Les 3 ans de Théophile
 
Pendant les vacances, nous avons également élargi notre « ferme »: 6 poules nous ont rejoints au grand bonheur des enfants qui passent leur temps à chercher le œufs… C’est vraiment magnifique de voir les animaux se mouvoir librement dans le jardin (c’est moins sympathique quand elles te rasent complètement les salades, mais on fera différemment l’année prochaine…) et de pouvoir manger des œufs on ne peut plus frais et fin en goût… En ce moment elles sont dans la mue et elles pondent moins et j’étais obligé pour la première fois depuis 4 mois d’acheter des œufs pour faire des crêpes…
 

Après un chat, des lapins, un chien et des poules, un cheval est également venu agrandir notre famille et notre cœur. Des souvenir d’enfance avec lesquels je renoue pour approfondir et faire découvrir cet animal merveilleux…véritable miroir de l’âme. Quel joie pour moi et pour toute la famille. Le bonheur est définitivement…dans le pré…
 Notre jument Keysi ne loge pas chez nous, mais tout près dans une petite pension de chevaux où elle est en liberté dans le prés avec d’autres chevaux 24h/24… le pied quoi pour un cheval!
Les hommes avec Keysi, une jument Haflinger
En ce moment, nous profitons des contrastes de l’automne pour nous balader dans les vignes… En semaine il nous arrive de ne croiser que quelques randonneurs inspirés où des vendangeurs en action! Notre chienne Cassiopée nous accompagne à chaque fois. Elle est devenue une vraie amie des garçons. La complicité qu’ils ont avec elle et l’attachement qu’elle porte à chacun de nous est juste magnifique à voir! Il est des animaux qui portent en eux une vraie sagesse de vie…
 
 
Les deux garçons sont également très complices en ce moment. Théophile fait et dit tout ce que fait et dit son grand frère. Ça lui donne parfois un coté « petit malin » qui veut se montrer plus grand qu’il ne l’est, mais c’est choux!
Ils passent des heures à jouer tranquillement ensemble, même seuls dans leur chambre. Le matin ils ne viennent plus dans notre lit (ô bonheur!)… ils préfèrent dès la sortie du lit jouer avec leurs voitures, animaux, regarder des livres, partir dans le jardin s’occuper des lapins et poules… et faire des bêtises! Et oui, je croyais que mes garçons ne feraient jamais de vraies bêtises… jusqu’à maintenant et ça a changé. Et bizarrement, ils les font principalement quand leurs parents sont encore au lit: se dessiner mutuellement avec des feutres sur le visage, ouvrir des petits flaquons d’éosine et en mettre partout, organiser un concours « pipi » au réveil histoire de nous mettre « dans de beaux draps », étaler du sucre par terre (je pensais que cette période correspondait plus à des enfants petits??), faire des trous avec des tournevis dans le placo… ils ont de l’imagination les deux…soupir…sourire….
Coté Montessori, ils avancent, même si notre rythme de travail n’est pour l’instant pas régulier. Mais ils sont très demandeur et parfois ils passent des heures dans la salle de classe quand moi j’aurais envie de sortir… Grégoire est très intéressé par les chiffres en ce moment et il a fait de grands progrès en dénombrement. Les lettres avancent tranquillement, sans trop se presser…
Et moi je suis heureuse de notre vie « les pieds dans la terre ». Je me sens bien avec les enfants à la maison, les animaux, les tâches saisonnières (récolter légumes/fruits, faire des compotes, confitures…), la joie d’être dans la nature et de pouvoir en profiter! Vraiment. Il fait bon vivre ainsi…
PARTAGER :

1 Commentaire

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *