Montessori, Education Cosmique et Talent Reveal : ateliers et formations

Quelques activités du moment

 Théoriquement l’escalier marron est encore un peu tôt pour Grégoire, mais comme il l’a sorti plusieurs fois de l’étagère, je lui l’ai présenté. Il a plus ou moins compris le principe, mais il fait régulièrement des erreurs car, avec les deux dimensions, la correction de l’erreur est moins facile…
Je lui ai dit que c’est un escalier et son premier réflexe était alors de vouloir marcher dessus, comme on ferait avec un vrai escalier…
Un jour, après avoir monté l’escalier, Grégoire est parti chercher ses voitures pour les faire descendre… C’est là alors qu’il a vraiment compris que la descente se fait linéairement en supprimant tout espace entre les marches sans quoi une voiture ne peut pas descendre tout comme ses petits doigts lorsqu’ils imitent la démarche de ses petits bonshommes). Il a refait l’escalier ainsi avec ses animaux qui descendent et remontent… 
Je suis bien consciente que cela pourrait paraître pour certains comme un détournement du matériel, mais à mes yeux, et dans cette situation précise je crois que cela a aidé notre fils à comprendre le sens de cette activité. Et, cela a été avec un grand calme, une grande concentration: aucun doute, c’était pour lui un vrai travail!
Comme parents, nous savons que l’observation est la source de toute l’éducation et de tous les apprentissages. C’est elle qui nous dit quel matériel proposer à l’enfant, qui nous permet d’identifier ses périodes sensibles, de voir ce qui l’intéresse, comment il travaille etc…
Savoir observer est une grande qualité qui se développe tout au long de la vie… et qui s’apprend dès la plus petite enfance, dans le berceau, dans les bras des parents, assis, en marchant… Le sens de l’observation nous accompagne tous les jours, chez certains il est plus développé que chez d’autres, mais tout le monde s’en sert, et  c’est cette qualité humaine qui peut faire de nous des hommes ingénieux, savants, créatifs…ou encore contemplatifs…
Les enfants observent aussi, parfois plus que les adultes… Ils révèlent des détails que souvent nous ne sommes plus capables de voir. Ces yeux d’enfants nous font voir sous un nouveau jour le monde qui nous entoure.
Grégoire est un petit observateur passionné. Il peut rester 30minutes sur le balcon à observer le clocher, les voitures qui entrent et sortent, les oiseaux,  les gens qui se baladent, les ouvriers de la menuiserie, le facteur, les chats qui courent… Et, même quand il ne semble y avoir aucune “activité” visible, Grégoire ne se lasse pas de rester en état d’observation. Il trouve un plaisir certain à voir, entendre, et sentir toute l’atmosphère de cet endroit qui nourrit quotidiennement son regard…
C’est bien par l’observation minutieuse que Grégoire nous surprend parfois avec des comportements ou encore des questions…
Il est merveilleux d’être parent, merveilleux de voir  toutes ces grandes choses qui s’opèrent chez les plus petits d’entre nous!

Après plusieurs vaines tentatives, Grégoire a finalement compris le fonctionnement d’un loto. C’est amusant de constater, une fois encore, que comme adulte nous aimerions que l’enfant fasse ci ou ça, parce que nous avons acheté telle ou telle chose… Mais l’enfant ne fait rien tant qu’il n’est pas prêt…Il suit simplement son guide intérieur…et lui obéit irrésistiblement!
On a dû attendre de longues semaines, avec quelques essais de temps en temps. Et un jour, l’enfant prend de lui même un jeu de loto, le sort et vous appelle parce qu’il veut le faire…
Dans ces moments, on est tellement content en tant que parent, tellement fier de notre progéniture…Mais, soyons honnête,s nous n’y sommes pas pour grand chose… L’évolution d’un est quelque chose d’innée.Chacun a son propre rythme et nous ne pouvons que leur proposer du un environnement et une présence qui les aide dans leur développement… Mais, ce n’est jamais une action extérieure de notre part qui fait avancer un enfant de façon intelligente.
Cela fait un très long moment, beaucoup de semaines, que Grégoire n’a plus touché aux pinces à linge. Et tout d’un coup, un jour, on rentre d’une promenade, il ne se déshabille même pas et il a déjà sorti le plateau, a déroulé un tapis et s’est installé avec ses pinces…

Là encore, je crois que dans des moments comme ça, l’enfant suit lui-même son être, ses aspirations et ses besoin du moment. En aucun cas, Grégoire s’est dit pendant la promenade qu’il allait faire ci ou ça en rentant. Il a vu le plateau et a répondu à ce besoin de travailler avec ces pinces pendant un petit moment.. 
Combien de fois je me suis demandé si je devais ranger ce plateau puisqu’il n’avait plus l’air d’intéresser Grégoire, mais comme j’avais tort d’y penser! C’est bien cela l’esprit montessorien: laisser à l’enfant le matériel disponible pour qu’il puisse le faire quand il le veut, autant de fois qu’il le veut…

Dernière acquisition lors d’un marché aux puces: Le grand livre du Zoo de Eva Scherbarth. Il faut toute la force de notre petit bonhomme pour transporter ce grand livre qu’il aime bien regarder, puisqu’il trouve quasiment tous les animaux dedans qu’il aime bien: le perroquet, le cheval, le lion… Comme nous l’avons déjà dit plus haut, Grégoire est un grand observateur. Il passe énormément de temps à regarder ses livres, mais il n’a pas encore ressenti le besoin, ni ne nous a formulé la demande de lui lire un livre. Pour l’instant il regarde, il regarde et il absorbe…
Acheté également au marché aux puces, un jeu de pions (aucune idée comment cela s’appelle) qu’il faut déplacer dans des vagues, des zig-zags etc… La motricité fine est ainsi développée, puisque l’enfant doit déplacer les pions avec les trois doigts (pouce, index et majeur) qui tiendront plus tard le crayon…

comme pour l’écriture plus tard…

5 commentaires

  • Ce jeu de motricité est top! Il existe des cartes représentant des modèles à faire en +.
    Concernant l'escalier marron, j'ai eu une discussion sur le forum hier avec Libellule très éclairante, et je regrette de l'avoir présenté si tôt à Pomme… L'étape d'après en sensoriel n'arrive que vers 4 ans, donc largement le temps 😉

  • Oui, les petits modèles rendent cette activité très intéressante.
    je viens de lire ta discussion avec Libellule. Très intéressante. De mon côté, je constate que pour le moment Grégoire n'est pas vraiment intéressé par la Tour et l'Escalier. S'il demande que je lui montre ces activités, je le fais mais je ne lui propose pas d'emblée. Actuellement, il est à fonds dans la vie pratique et la motricité fine qui le passionnent inlassablement…

  • Pour compléter, car je n'ai pas été très clair dans l'article, je voulais dire que Grégoire a compris qu'il s'agissait d'un escalier. Bien évidemment, il n'est pas encore en mesure d'exploiter ce matériel. Il reste à l'extérieur sans pouvoir utiliser les possibilités réelles de cet escalier. Il manipule effectivement mais n'intègre pas les concepts encore cachés à ses yeux…

  • Aude dit :

    Bonjour Marie,

    Un petit award à venir piocher si ça te dit : http://aladouce.blogspot.com/2010/11/awards-2.html. 😉

  • Bonjour Aude,

    un grand merci pour ton message. J'ai vraiment l'impression que nos échanges à toutes contribuent à cette belle œuvre commune au service de l'enfance. C'est très encourageant de voir toute cette motivation quotidienne. Et c'est tellement important de partager ces expériences.
    A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *