Montessori, Education Cosmique et Talent Reveal : ateliers et formations

Un caffè per favore!

Préparer le café est une grande passion dans toute la famille… Chacun à sa manière: les uns avec une machine à filtre électrique, d’autres avec de vraies cafetières italiennes qu’on met sur le feu, ou via un automate “tout en un”. Mais celle qui demande le plus de préparation et de manipulation est bien la machine  expresso manuelle… 
N’étant pas une grande consommatrice de café, j’aime cependant en préparer et j’y trouve un certain art… Faire un café bien dosé requiert de l’expérience, de l’observation, des expériences…  C’est un de mes “matériels sensoriels” préférés…
Grégoire aime bien l’odeur du café et comme j’ai préparé déjà les boîtes à odeurs, il cherche toujours en priorité le café tandis qu’il laisse souvent les autres de côté… D’ailleurs, ce matériel s’appelle “café” dans le langage de Grégoire…
Depuis longtemps Grégoire regarde d’un œil “j’aimerais bien” cette machine lorsqu’on se prépare un café… jusqu’au jour où son père a cru comprendre dans ce regard: “je suis dans ma phase sensible du café”… depuis ce jour, Grégoire trépigne d’impatience lorsqu’il s’agit de préparer un café à ses parents… un futur barista en vue??
Les photos montrent toute sa passion, son enthousiasme et surtout sa grande concentration et  le grand sérieux avec lequel il enchaîne les différentes étapes…
Parfois j’aimerais bien qu’il mette autant de passion et de concentration dans les activités Montessori, mais je dois bien accepter son cheminement… C’est bien dans la vie pratique qu’il trouve actuellement le plus de satisfaction, le plus ce dont il a besoin… 
Une cuillère de café, puis une deuxième…

On tasse bien

 et on met le manche dans la “baïonnette” (pas du tout certaine du vocabulaire employée… l’allemand m’est plus familier pour parler café…)

 On met la tasse et on appuie, allez hop, c’est parti!

 Regard observateur…. il faut être prêt avant que ça déborde… Grégoire assure avec ses deux mains…

Et voilà, le café est prêt… Papa peut le prendre… Ah ben oui, là c’est tout de même un peu compliqué et dangereux pour un petit bout d’apporter une tasse si pleine et chaude…
Quand Grégoire sera moins impatient pour la préparation du café (cela doit être un vilain gêne qu’il a récupéré de sa maman…) jusqu’à ce que la machine soit bien chaude, la “créma” gagnera en épaisseur (mais ce n’est pas le seul facteur… la force mise en pressant le café y est aussi pour quelque chose) …
Tags :

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *