Le Talent logico-mathématique


L’intelligence logico-mathématique s’observe à travers le déploiement de ses deux composantes cœur que sont le traitement rationnel et le traitement logique. Elle est principalement liée à l’hémisphère gauche du cerveau pour ce qui relève notamment de la lecture analytique et de la production des signes mathématiques.

D’après Howard Gardner, cette forme d’intelligence déclenche la faculté de développer des modèles, une pensée logique et des modes de raisonnement par déduction. Yves Richez complète l’explicitation de ces modes opératoires en précisant « qu’il semble important d’insister sur l’idée d’abstraction dont l’objectif ne relève pas d’une application pratique, mais plutôt de la création de modèles. En cela, cette catégorie de l’intelligence logico-mathématique ne semble rimer ni avec généralité, ni avec universalité. Ce qui amène au fait que la qualité du mathématicien est de maîtriser des chaînes de raisonnement plus ou moins longues nécessitant comme qualité sous-jacentes: rigueur et scepticisme » (Richez, 2006, p. 107).

John Forbes Nash, Jr., the schizophrenic mathematician who won a Nobel Prize for economics and whose life story was made into the Academy Award-nominated film 'A Beautiful Mind' is shown February 20, 2002 from a 1994 photo in Princeton, New Jersey. (Credit Robert P. Matthews/Princeton University/Getty Images)
« J’ai toujours vénéré les nombres : dans les équations, et la logique, qui mènent à la raison. Mais après toute une vie d’investigations, j’ignore encore à quoi nous sert la logique et qui régente la raison. Ma quête m’a emmené dans l’univers physique et métaphysique, dans l’illusion, et m’en a ramené. J’y ai fait la découverte la plus importante de ma carrière, la plus importante découverte de ma vie : il n’y a que dans les mystérieuses équations de l’amour que l’on peut trouver raison et logique. Si je suis ici ce soir c’est grâce à toi. Tu es ma raison d’être. Tu es toutes mes raisons. Merci ». John Nash, lors de son discours de remise du prix nobel.

Ces capacités logico-mathématique ne s’actualisent pas seulement par les traditionnelles activités mathématiques. Le développement de logiciel informatique peut par exemple fournir un contexte mobilisateur pour ces aptitudes. Si de nombreuses configurations peuvent permettre de développer notamment des raisonnements structurés et analytiques, le propre de ces capacités restera d’évoluer dans une forme de pensée dégagée de la réalité, c’est à dire opérant dans l’abstraction.

formules: De fond avec des formules mathématiques

Les capacités propres à cette forme d’intelligence sont notamment les suivantes (id. p.109):

– Capacité à analyser
– Aptitude à comparer différents éléments
– Aptitude à la pensée abstraite
– Capacité à chaîner des symboles abstraits
– Capacité à développer une inférence logique sur un plan « strictement symbolique »
– Capacité à modéliser
– Aptitude à ordonner de façon logique

Quand un enfant apprivoise l’ordre mathématique à l’aide d’un matériel adapté à ses aptitudes naturelles.

La pensée mathématique répond par ailleurs aux caractéristiques ci-dessous:
– Procède d’une pensée « idéale » sans lien direct avec la réalité
– Intègre les fonctions de base: addition, soustraction, division, multiplication
– Procède d’un processus d’explication rigoureux
– Procède de la rigueur et du scepticisme
– Pensée rationnelle
– Procède d’un temps séquentiel
– Le terme qui la caractérise est « abstrait »

Quelques univers métiers possibles pouvant mobilise utilement ce Talent: Mathématicien, ingénieur, architecte, programmeur informatique, métiers de la technique ou de l’analyse…

Eymeric de Saint Germain



Bibliographie:
– GARDNER H., Les intelligences multiples, Retz, 2008.
Résultat de recherche d'images pour "un homme d'exception"– RICHEZ Y., Emergence et
actualisation des potentiels humains
, Mémoire de recherche, Université de Tours 2006
– RICHEZ Y., Stratégie d’actualisation des potentiels, Université Diderot, 2015.

Lien utile:
Sur la vie du mathématicien John Nash

Film: Un homme d’exception réalisé en 2001 par Ron Howard adapté de la biographie Un cerveau d’exception relatant la vie de  John Forbes Nash Jr., écrite par Sylvia Nasar, ancienne journaliste économique pour le New York Times, et parue en 1999.

PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *