Les boîtes de tissus (3ans et demi / 4ans)

But:
Affiner le sens tactile de l’enfant
Matériel :
Deux boîtes carrés identiques qui contiennent chacun 6 paires d’étoffes différentes. Les carrés de tissus sont entre 10 et 15cm2 et devraient avoir tous la même couleur. 
La première boîte contient 6 paires de tissus de texture très différente (si possible d’origine naturelle). Ex: laine, soie, velours, coton, tweed, lin. Mais d’autres textures sont possibles comme le cuir, tissu éponge…
La deuxième boîte contient 6 paires de tissus de texture plus semblable (si possible d’origine synthétique). Ex: nylon, coton fin, coton synthétique, rayonne, percale, tulle… d’autres textures sont possibles, bien-sûr.

Présentation :

  • Cherchez la première boîte de tissus et posez-la sur une table propre ou sur un tapis
  • Sortez les 6 paires de tissus et étalez-les devant vous
  • Prenez un tissu au hasard et touchez-le avec vos deux mains (dessus et dessous)
  • Fermez les yeux et prenez un autre morceau de tissus pour comparer la texture avec vos mains en le palpant de vos deux mains. Quand vous avez trouvé la paire, posez la paire ensemble.
  • Proposez ensuite à l’enfant de continuer les yeux fermés ou sans regarder
  • La correction se fait soit par la couleur de l’étoffe (si la couleur n’est pas la même pour tous) ou par des couleurs différentes placées sur l’arrière de chaque morceau de tissu
Exercises:
  • classer les paires de la moins rugueuse à la plus rugueuse
Difficulté particulière:
Pour un jeune enfant, se faire bander les yeux ou fermer les yeux peut être effrayant.  Cela montre que l’enfant n’est pas encore tout à fait prêt ou n’a pas envie. Dans ce cas on peut insister en lui disant: « tu sais, c’est intéressant de le faire sans regarder, tu auras besoin de sentir avec tes doigts pour pleins d’autres activités donc tu devrais essayer de t’entrainer avec cette activité ».
Si l’enfant veut tout de même regarder, cela n’est pas très grave en premier temps s’il cherchent vraiment la différence au niveau du sens tactile. Cela va venir petit à petit… il faut juste faire confiance à l’enfant!
PARTAGER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *