Montessori, Education Cosmique et Talent Reveal : ateliers et formations

Les lois de la croissance (chez l’enfant de 0 à 6 ans)

LES PÉRIODES SENSIBLES : UNE”PROGRAMMATION” PSYCHIQUE
Le tout jeune enfant n’est pas simplement un “esprit absorbant“. Son activité psychique ne fait pas qu’enregistrer des phénomènes. L’observation de son développement montre une activité particulière qui lui permet d’assimiler les phénomènes et de les ordonner d’une façon particulièrement intelligente. C’est comme si une programmation psychique lui fournissait la capacité d’intégrer toutes ces impressions pour leur donner une forme intelligible. Maria Montessori a remarqué que pendant les premières années de croissance, tous les enfants connaissent une succession de périodes qui forment leur modèle psychique. En multipliant ses expériences, elle a pu observer que certaines activités semblaient profiter aux enfants à certaines périodes bien spécifiques. Ce sont les périodes sensibles. Il s’agit de facultés qui sont développées à un moment particulier et qui assurent le développement psychique de l’enfant. Les connaître permet de servir le développement de l’enfant sans forcer la nature tout en répondant à ses besoins psychiques.
La succession de ces périodes suit une orientation précise. Chaque période prépare la suivante. Toutes ces périodes sont interconnectées et servent le développement d’une personne unifiée. Ainsi le développement du psychisme de l’enfant ne procède pas au hasard. Il suit un plan très précis guidé par ces périodes transitoires qui sont dites “critiques” dans le vocabulaire psychologique.
Ces périodes sensibles assurent la conquête par l’enfant de l’ordre psychique. Les capacités alors acquises demeureront comme un “caractère” de sa personnalité. C’est pourquoi il est important de les repérer. Une fois passée, les acquisitions ne se font plus de façon naturelle. Le développement de la sensibilité restera possible. Mais, il se fera en quelque sorte en forçant le démarrage du programme…Dans la pédagogie Montessori, c’est particulièrement l’environnement qui va permettre à l’enfant de répondre à ces périodes sensibles. Si son développement n’est pas le fruit du hasard, les activités proposées ne peuvent l’être non plus. L’enfant doit pouvoir trouver dans son environnement sa nourriture psychique. En effet ces périodes rendent l’enfant sensible à certaines choses et indifférentes à d’autres. Lorsque survient une période on peut dire que c’est un peu comme si une lumière venait éclairer certains aspects de son environnement en laissant les autres plus ou moins dans l’ombre. Ces périodes se retrouvent aussi dans le monde animal et végétal comme l’a montré le botaniste hollandais Hugo de Vries au début du XXème siècle.
QUELLES SONT LES PÉRIODES SENSIBLES?
 Les périodes sensibles que nous connaissons le mieux chez l’enfant de 0 à 6 ans sont au nombre de six. Elles sont les piliers de son développement. Nous les observons souvent à leur stade final (ordre, langage,..) sans identifier ce qui correspond à leur pic d’intensité.
  1. La perception sensorielle: elle commence à la naissance et se poursuit jusqu’à l’âge de 5 ans. Pendant cette période sensible, l’enfant a besoin de stimuler ses cinq sens autant que possibles. Pour répondre à cette impulsion, il est important de laisser l’enfant bouger et rentrer en contact avec son environnement. 
  2. La sensibilité pour le langage: elle commence vers l’âge de trois mois et dure jusqu’à l’âge de 5 ans. Sensible d’abord aux sons de la voix, il distinguera par la suite les mouvements de bouche qui lui parle. Parmi les sons, il distingue ceux qui appartiennent à la famille humaine de ceux qui lui sont étrangers. 
  3. La sensibilité pour l’ordre: c’est certainement la période sensible la plus importante du développement initial de l’enfant. Elle se manifeste pendant la première année et se poursuit pendant la deuxième année pendant laquelle elle connaît son pic et décroît progressivement à l’âge de 3 ans. L’ordre de cette période sensible ne doit pas être confondue avec l’idée que les adultes s’en font pour favoriser par exemple le confort et l’excellence dans le travail. Pour l’enfant, l’ordre répond au besoin impérieux de trouver dans son environnement des points de références (personnes et objets) stables qui lui permettent de se sentir en sécurité. Ce sentiment fondamental lui permettra de développer une personnalité harmonieuse. L’enfant, dans cette période, qui verra un objet déplacé de son lieu habituel pourra manifester une forme d’anxiété ou de colère. Il passera aussi du temps à mettre à leur place les chaussures de papa ou à aligner ses affaires. S’il réagit vivement lorsque l’on met en “désordre”, c’est parce qu’il se sent menacé dans sa sécurité psychique. Cette période sensible lui permettra de développer son ordre interne. Il acquiert progressivement conscience de la place qu’il occupe dans son environnement. Il sera alors capable après 3 ans d’ordonner son environnement sous une forme plus intellectuelle (exemple des classifications animales, végétales, etc). C’est tout le développement homogène de son intelligence qui se trouve en germe dans cette sensibilité particulière.
  4. La Sensibilité pour les détails: David Gettman, dans son ouvrage Basic Montessori en parle merveilleusement en s’appuyant sur le personnage de Sherlock Holmes. “L’histoire de Sherlock Holmes met en lumière deux composantes vitales de l’intelligence humaine: nous devons être capable d’étendre notre pouvoir d’observation à tous les phénomènes puisque la signification d’une situation ne se trouve pas forcément dans le phénomène le plus évident; ensuite nous devons être capable de concentrer notre puissance intellectuelle sur des problèmes spécifiques“. Ainsi, cette période sensible va donner à l’enfant une sensibilité particulière aux mille détails qui l’entourent afin de lui permettre plus tard de se concentrer plus tard sur les phénomènes les moins visibles qui soient.
  5. La Sensibilité pour la coordination des mouvements: elle apparaît vers 2ans et demi et dure jusqu’à 4 ans. Elle signifie que l’enfant va chercher à soumettre les mouvements de son corps au pouvoir de sa volonté. Il s’efforcera d’utiliser l’un ou l’autre de ses membres pour gagner en contrôle et en coordination. A 3 ans l’enfant se lave les mains parfois à répétition non pour qu’elles soient de plus en plus propre mais pour parvenir de mieux en mieux à utiliser le savon et l’eau à l’aide de ses deux mains.
  6. La Sensibilité pour les relations sociales: elle débute vers 2ans et demi et persiste jusqu’à l’âge de 5 ans. Elle permet à l’enfant d’acquérir les caractéristiques de sa culture pour pouvoir s’y adapter. L’enfant portera une attention particulière aux réactions produites par ses comportements. Cette période permettra à l’enfant de développer des comportements amicaux pour prendre part à la vie de petits groupes.
Tags :